• Un peu de rien surtout...

Vide-grenier permanent : offrez une seconde vie à vos objets !

Dans une société mondialisée à outrance et avec un accès dithyrambique à des biens de consommation à des prix toujours plus bas, nous sommes obligés de constater que nous accumulons au quotidien, beaucoup d’objets dont ne n’avons pas toujours l’utilité.


Faire le tri est le premier pas. Savoir où et comment l’on peut donner une seconde vie aux objets sera le second. Le vide-grenier permanent est un de ces lieux de ventes et d’achats, proposant des objets d’occasion.


Comment vendre dans un vide-grenier permanent ? Fonctionnement, tarifs, gains… retrouvez l’intégralité de mon expérience au Vide Grenier permanent de Saint Michel (Angoulême).


Partout en France, la période pré-estivale est caractérisée par de nombreuses éditions annuelles de vides-greniers traditionnels, majoritairement annulés en 2020 en raison de la situation sanitaire. C’est à cette époque de l’année que revient “le grand ménage de printemps” (accentué par le confinement), occasion pour nous tous de faire le tri. Ce rangement annuel est aussi l’opportunité de prendre conscience de tout ce que nous accumulons et tenter de réduire notre impact pollution grâce à une consommation plus responsable et durable.


Pour faire ce tri efficacement, je vous conseille de vous poser la question, "est-ce que j’en ai vraiment besoin" ? Si la réponse est non, ce n’est pas grave car vous allez pouvoir une nouvelle vie à vos objets.


Je suis que très rarement vendeuse, je préfère donner ou recycler les affaires dont je ne me sers plus. Mais voilà, lors de mon retour dans ma région charentaise natale il y a presque deux ans, j’ai dû faire un tri post déménagement afin de ne pas encombrer l’intégralité du garage familial.



Le 1er vide-grenier permanent ouvert à Angoulême, en Charente


C’est en périphérie d’Angoulême, ville mondialement connue pour son festival de la BD et ses manufactures de pantoufles charentaises traditionnelles en feutre et laine, qu’à ouvert en juin 2018, un magasin de la franchise nationale “Au Vide Grenier”, pionnier du concept national de franchise de vides- greniers permanents en France.



Un concept simple et accessible toute l’année


La réservation : vous pouvez réserver en ligne ou directement en magasin, la location d’un stand (box) pendant le nombre de semaines choisies (de 1 à 4).

Les tarifs : le stand (avec ou sans portant pour vêtements intégré, sans supplément) peut-être réservé pour 1 semaine = 10 euros, 2 semaines = 20 euros ou 4 semaines = 30 euros.


Les plus du vide-grenier permanent :

1. des prises électriques en libres services pour tester les appareils électroniques

2. des cabines d’essayage

3. des anti-vols pour les objets de valeurs


“Après études de la concurrence, les tarifs sont similaires dans tous les vides-greniers, je vous conseille de ne pas baser votre choix de magasin sur ce critère”.


L’installation du stand


Le jour de votre arrivée (à partir de 10h), vous devez vous présenter à la caisse pour qu’un salarié vous indique votre emplacement (vous ne pouvez pas le choisir, il est sélectionné au préalable par le magasin).


Vous arrivez face à votre box qui mesure 2 mètres linéaires et généralement équipés de 3 étagères (de mêmes longueurs que le meuble).


“Si vous avez pris le portant de vêtements, vous trouverez à votre disposition à l’entrée des boxs, des cintres pour suspendre vos vêtements”.

Vous pouvez alors commencer à ordonner votre stand le plus efficacement et esthétiquement possible. J’ai personnellement préféré ranger mes articles par thèmes : décoration, livres, sport, cuisine…


Lors de votre réservation, vous avez la possibilité de prendre des étiquettes pré-imprimées, adhésives et référencées à votre numéro de stand.


“Cette option très pratique est extrêmement intéressante parce qu’elle ne coûte qu’1€ pour 100 étiquettes. Elles vous feront gagner beaucoup de temps et apporteront une touche qualitative et homogène à la présentation de votre stand”.

Je vous conseille de vérifier que chacune des étiquettes, que vous aurez positionnées en amont (j’ai mis 2h pour étiqueter environ 120 objets), soit toujours bien présente parce qu’elles ont tendance à ne pas adhérer à toutes les matières.


“Ne mettez pas de prix trop hauts afin de maximiser leur chance de trouver un nouveau propriétaire. Mes articles étaient en moyenne à 3€.”

Réassort et entretien du stand


Ce que j'apprécie avec ce concept, c’est que vous pouvez venir aussi souvent que vous le souhaitez pour réapprovisionner votre stand. Ce qui permet à ceux qui ont beaucoup d’objets dont il ne sert plus, de pouvoir diversifier l’offre et ainsi la chance de donner une seconde vie à nombre maximal d’objets.


Le passage journalier d’un grand nombre de personnes entraîne le désordre du stand.

Vous pouvez opter pour venir le plus souvent possible afin de ranger vous-même vos objets ou bien, le magasin vous propose de prendre une option Sérénité (pour 8€ en plus, quelque soit le temps de votre location). Cette option vous garantit que votre stand sera rangé, tous les jours, par le magasin.


“Personnellement, j’ai préféré prendre l’option. J’ai été voir mon stand entre les 2 semaines de location et il était parfaitement rangé.

Je ne regrette donc pas mon choix car il faut savoir que les gens touchent, reposent (parfois pas dans le bon stand), déplient, empilent… cela a été bien utile par souci d’image et pour l’expérience client qui sera toujours plus positive voir déclencheur d’achat dans certains cas”.



Fin de location et gains de la vente


Une fois votre temps de location écoulé, vous vous rendez directement sur votre stand pour pratiquer à la récupération des objets.

“Pour ne pas vous encombrer et ne pas jeter, je vous invite à les mettre à disposition de tous par le biais des boîtes à dons, des associations caritatives ou recycleries qui tâcheront de leur retrouver un nouveau toit”.

Vous devez retourner à la caisse pour valider la fin de votre contrat de location ainsi que recevoir le montant de vos ventes. Le résultat de vos ventes sera composé de l’ensemble des gains desquels seront retirés la commission du magasin ainsi que la TVA (35%).


Calcul final

20€ de stand pour 15 jours + 8€ de garantie rangement + 2€ pour 200 étiquettes = - 30€


102€ de ventes d'objets - 35,7€ de commission et TVA = + 66€


Cette vente m'a donc permis de gagner 36 €.


Conclusion : comme vous l’aurez compris, la vente de vos objets divers ne vous permettra pas dégager des revenus conséquents mais par contre, et ce qui est le plus important, vous offrez la possibilité à tous vos anciens items de profiter d’une seconde vie et ainsi participer activement à la consommation raisonnée.


Nota Bene : deux autres adresses très sympas sont apparues, le Coin du Grenier à l’Isle d’Espagnac et Les Puces à Champniers.


Si vous voulez en savoir plus sur la consommation raisonnée, rendez-vous sur la page dédiée.


Copyright 2020 - Un peu de rien surtout.com - Tous droits réservés - Photos réalisés par Virginie - Un peu de rien surtout - Illustrations réalisées par Wix.com